Ep 73 : Shining (Nor) - Blackjazz (Feat. Antoine Gouritin et Léa Cuny-Bret)

Cette semaine, gros programme avec un épisode particulièrement dense sur un album pas forcément très facile d’accès. Alors non il ne s’agit pas du groupe de black metal suédois mais bien du groupe Shining (Nor), la version norvégienne créatrice de l’étiquette “Blackjazz”.

Et la différence est de taille puisque ici on va parler saxophone et metal indus avec un album qui fête ses dix ans cette année! Oui oui, vous avez bien lu metal et saxophone! Shining fait en effet partie de ces groupes dont le style est très difficile à définir et qui a surtout une carrière dont la variété ferait passer les Beatles pour des petits joueurs. D’un groupe de jazz acoustique, on en arrive à du rock/synth/muse en passant par cette période où ils révolutionnent le genre en brassant metal et jazz. Alors oui, les puristes argueront que ça existait déjà mais… je vous invite à écouter l’épisode pour voir en quoi cet album est unique!

Pour cet épisode, j’ai fait appel à un fan de la première heure du groupe : Antoine Gouritin que vous connaissez peut-être pour le podcast d’actualité politique La République Inaltérable avec son compère Alexis Poulin. Antoine, très calé en metal extrême, a notamment eu la chance d’interviewer le leader du groupe Jørgen Munkeby en 2010 pour son émission sur radio Campus Rennes.

Autre invitée, Léa Cuny-Bret, saxophoniste dans le groupe Baron Samedi, qui a écrit un mémoire de musicologie absolument passionnant intitulé Shining & le Blackjazz : metal et saxophone, une étude de cas édité aux éditions L’Harmattan.

L'interview de Jørgen Munkeby par Antoine en 2010

Shining en 2010...

Et Shining en 2020!

Shining & le Blackjazz - Metal et saxophone, une étude de cas (Léa Cuny-Bret)

Pour la préparation de cet épisode, je me suis plongé dans la lecture du mémoire de musicologie de Léa Cuny-Bret, saxophoniste du groupe Baron samedi. Après un premier travail sur le saxophone et le metal, l’autrice a axé son étude sur le cas de Shining pour y explorer l’usage particulier de l’instrument par Munkeby. Si vous voulez explorer l’aspect plus technique tant au niveau composition que la mécanique de l’instrument, je vous en recommande la lecture, vous pouvez d’ailleurs le commander sur le site de L’Harmattan en cliquant sur la couverture du livre. 

Découvrez Baron Samedi

Passage coupé

C’est très rare mais j’ai dû couper un passage entier de l’émission au montage. Il s’agissait de l’analyse en détail des fameux Tala de Camille Saint-Saëns qui manquait de clarté en audio. Voici donc la partition rythmique du fameux passage dans le titre Healter Skelter et qui montrera aux musicien·ne·s le côté complètement contre instinctif de ce break. En transcrivant tout ça, on obtient une mesure en 19/16 suivie d’une mesure en 4/4 et une en 17/16. Un beau bordel à maîtriser !

Si vous souhaitez creuser la question des références dont je parle dans l’épisode, je vous recommande l’interview de Munkeby disponible ici.

Live Blackjazz

Le dvd du concert évoqué au cours de l’épisode est disponible sur la chaîne youtube officielle du groupe. Une belle occasion de découvrir leur fougue à cette période.

Deezer

Spotify